Autrefois synonyme de marginalité, d’oisiveté voire de danger, le cannabis trouve peu à peu sa place au rayon de l’acceptable et même du désirable. Une démocratisation qui annonce un imaginaire renouvelé mais aussi un marché à prendre et à comprendre. Avec ou sans légalisation, l’herbe ou ses dérivés s’invitent dans tous les secteurs suivant une tendance plus globale au bien-être et au mieux vivre.

Du stoner au consommateur 

Fini le mythe du stoner léthargique, le consommateur est banquier, musicien, entrepreneur, maman, jeune ou moins jeune… En élargissant sa cible, le cannabis n’appartient plus seulement à une contre-culture mais rentre peu à peu dans le domaine du mainstream.

La culture de soi  

Toujours associé au « chill », le cannabis se fait désormais l’écho d’un mode de vie sain qui prône le bien être, le « self love », l’équilibre dans un monde qui va trop vite. Contre l’anxiété et la pression grandissante, il devient, plus qu’une fuite en avant, un outil de libération ou d’amélioration de soi. La consommation ne définit plus l’individu mais elle fait partie de son style de vie. De plus en plus assumé, notamment chez les femmes (encouragées par la culture, les séries et médias), la fume se revendique comme une forme d’empowerment. 

Les nouveaux marchands de rêve

Face à un marché en pleine ouverture, comment les marques de cannabis se positionnent pour séduire ces nouveaux consommateurs et en finir avec les codes d’hier ?

#1. Haut en couleurs 

Pour chasser toute image de nocivité et d’illégalité, les marques affichent des couleurs vibrantes, bon enfant, qui définissent subtilement la gamme et l’effet recherché. La couleur installe l’ambiance, on va même jusqu’à attribuer à chaque produit sa bande son adaptée. 

#2. Calme, luxe et volutes 

En quittant sa niche, le cannabis s’adresse aussi désormais à une population plus aisée avec laquelle les marques peuvent jouer la carte du premium : élégance, raffinement, épure, à mille lieues de l’identité rastafari.  

Repenser l’espace

Avec sa légalisation, le cannabis sort de l’invisible. L’achat et son lieu ne sont plus connectés à l’imaginaire de la rue et du furtif. Au contraire, ces nouveaux espaces débordent de lumière, attirent l’œil et appellent à la flânerie. Le produit est proposé dans son écrin lifestyle, avec accessoires, ambiance et décoration léchée.   

CBD everywhere ! 

L’aura relaxante du cannabis est partout, même pour les non-fumeurs. Dans la beauté, la grande consommation ou dans nos cuisines, il s’invite sous des formes plus douces, le CBD ou le chanvre, légales voire sans effet. Pur argument marketing ou réels bienfaits, les produits et marques qui s’emparent de la tendance fleurissent et nous offrent un panorama design diversifié. 

Explicite 

Funky L.A 

Botaniste bucolique

Minimaliste 

Douceur et féminité